Notre pays souffre de plus en plus de la défiance grandissante des citoyens envers la politique et les élus. Face à cela des progrès ont vu le jour sous ce quinquennat afin de renforcer l’exemplarité à laquelle nous sommes tenus. Je pense notamment à la loi sur le non-cumul des mandats, à la création de la Haute Autorité de transparence de la vie publique (HATVP) ou encore à la publication des déclarations d’intérêts et de patrimoine des élus.

Pour autant, ces avancées ne pouvaient être qu’une première étape. Alors que les actes de quelques-uns entachent l’image de la grande majorité des élus, qui, chaque jour exercent leur mandat rigoureusement, nous devons aller plus loin si nous voulons retrouver la confiance des Français.

C’est en ce sens que je me réjouis que l’Assemblée Nationale ait voté, hier, la proposition de loi « casier vierge » de ma collègue Fanny Dombre-Coste. Grâce à ce texte, largement plébiscité par les Français, tout candidat à une élection (locale, nationale, européenne) devra présenter un casier judiciaire vierge. Ainsi, toute personne condamnée pour manquement à la probité (violences, corruption, prise illégale d’intérêts…) sera interdite de mandat.